Récits de vie

La rubrique « récits de vie » donne la parole aux résidants .
En deux ou trois pages, elle retrace leur itinéraire avant le FAC,
leur vie quotidienne avec les salariés, les bénévoles, mais aussi leurs amis (es) …
Elle évoque leurs espoirs, leurs difficultés, leurs réussites. 

– « Maman de 31 ans, Mireille a  quatre enfants, un adolescent et trois  filles, dont l’une a dû rester en République Démocratique du Congo (RDC) en 2010. Elle a quitté Bandalungwa (« Bandal »), et fui la province de Kinshasa à cette date, avec son fils dans ses bagages. »

Ci-dessous le récit de vie de Mireille, à travers les mots de Martine.

Mireille,bientôt plus belle, la vie

CHRS Accompagnement

CHRS Accompagnement

 

 

– Conversation avec Brandon, « bédéiste » amateur. On tête à tête avec Martine,   Brandon, 19 ans, raconte son quotidien  et livre ses préoccupations.

Brandon  et  Quand les bulles de B.D. se font bulles d’oxygène

Brandon

Brandon

 

– Russophones par nécessité et francophones par désir, Théa et Guram, couple géorgien, Didara (17 ans) et Nicolas (7 ans), leurs enfants, résident au CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) du FAC. Ils espèrent être reconnus comme réfugiés par l’OFPRA.   Théa et Guram, une question de famille

– Hervé est arrivé en février 2013 au FAC. Il réside maintenant au Foyer d’Insertion à Lèves. Martine l’a rencontré et a écouté son histoire. Lire  :  Les petits bonheur d’Hervé

– Benoit, quarante ans, arrivé depuis trois ans au Foyer d’Accueil Chartrain, raconte son parcours       le portrait de Benoît

photo Benoit Benoit, en compagnie d’Edwige, salariée du FAC, à la rencontre Solidairs’assocs 28 du 17 octobre à l’Espace Soutine.

 

 

 

 

– A travers son récit, Martine nous fait vivre une journée de la vie d’Angjela et de sa famille, hébergés aujourd’hui sur le Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU).
Lire: Angela, la croisée des mots

 

 

 

– De temps à autre, un ancien résidant du FAC fait un crochet par la rue Hubert Latham. Il s’appelle Roger. Âgé de 37 ans, il est né au Tchad. Sa dernière visite surprise remonte au 7 janvier 2014, jour des vœux du Président de l’association…   L’histoire de Roger et de sa famille :   Roger

 

 

 

D’autres témoignages :

« Reprendre une activité professionnelle est indispenssable pour ma santé, car en m’occupant, j’utilise mon énergie dans le travail.    Je voudrais démarrer une activité à mi-temps pour avancer progressivement ».

*****

« Nous avons été heureux de partager cette maison pendant 18 jours. Merci à toute l’équipe. »

***** 

« Je vous remercie de votre compréhension et de m’avoir permis de définir un projet, grâce à vous, j’ai pu retrouver la foi et un toit. »

*****

« La collocation, c’est bien pour avoir son indépendance et, en même temps, on s’apprend, on se voit, on se parle, on discute, t’es aidé, t’as quelqu’un. »

*****

« Le FAC, pour moi, c’est un hébergement, une famille. »

*****

« Maintenant, je pars, mais je reviendrai dire bonjour. »

Plan du site