L’Hébergement Intermédiaire et le Logement

 

Tremplin vers le Logement

Ce dispositif s’adresse à des personnes et familles qui ont la capacité à devenir autonomes mais qui cumulent les freins liés à leur histoire, leur santé, leurs difficultés sociales. Tremplin vers le logement leur propose d’être acteurs de leur parcours, de participer aux prises de décision et leur demande de s’engager dans le dispositif, de participer aux réunions du comité de suivi et d’être dans une dynamique d’apprentissage.

Son originalité :

-mêler l’hébergement et le logement : les bénéficiaires sont dans un premier temps, hébergés par le FAC puis, si tout se passe bien, ils deviennent titulaires du bail.

-un même logement de la phase d’hébergement jusqu’au  glissement du bail

-un même référent social pour toute la durée du parcours (2 ans)

-un comité de suivi dont fait partie le bénéficiaire, qui valide les étapes du parcours

-un apprentissage aux responsabilités du locataire

Ses points forts :

-L’engagement d’un bailleur dans le projet

-Le partenariat Conseil général/Services de l’Etat/bailleur/FAC

-La dynamique participative

-Ce type de dispositif répond à une demande forte des partenaires en mal de solutions pour leur public

-Une professionnelle qualifiée et expérimentée

4 logements sont déjà ouverts et y accueillent 2 hommes seuls, une mère isolée et une famille. 2 autres entrées viennent d’être validées et 2 personnes vont prochainement s’installer dans leur logement.

Missions : Le « Tremplin vers le Logement »  est un dispositif original créé par le Foyer d’Accueil Chartrain avec le concours d’Habitat Eurélien en 2014. Ce dispositif propose un apprentissage progressif du statut de locataire en combinant une phase d’hébergement et une phase de sous location

Public accueilli : Personnes cumulant plusieurs freins à l’insertion, ayant eu un parcours jalonné de ruptures et encore très éloignées de l’autonomie

Les moyens :

  • Un accompagnement de proximité assuré par le même travailleur social.
  • Une instance, le COSI (Comité de Suivi Individualisé), composée de représentants des partenaires, valide en présence des personnes accompagnées, les étapes de leur parcours. Les personnes accueillies participent aux prises de décisions qui les concernent
  • Le même logement de la phase hébergement à la phase locataire

Les chiffres 2017 :

13 ménages accompagnés (contre 9 l’an passé) , dont 7 nouvelles entrées

3 sorties du dispositif dont deux glissements de baux

46% des personnes accueillies sont des hommes seuls

100 % des personnes ont retrouvé une activité professionnelle durant leur hébergement

187 visites à domicile ont été effectuées.

L’année 2017 : Un nouveau volet du dispositif dédié aux personnes sous main de justice (4 places) nous a été confié par l’Etat. Deux nouveaux bailleurs nous ont rejoints : SA Eure et Loir Habitat et ICL.

Des objectifs 2018 : 

Etoffer notre partenariat avec des structures d’insertion par l’activité économique

Développer notre accueil pour les personnes sous main de justice

Au moins trois glissements de baux

 

 

Intermédiation Locative

Glissement de Bail

Sous-location et Intermédiation locative

Pour : personnes seules ou familles, prêtes à accéder à un logement autonome mais qui nécessitent une aide dans la gestion de celui-ci (budget, entretien, relations de voisinage)

Objectifs : permettre l’accès à un logement – servir d’intermédiaire avec le bailleur en garantissant le paiement du loyer et une bonne utilisation du logement – accompagner le locataire dans l’appropriation de son logement et de son environnement –  amener le locataire à une gestion autonome en travaillant différents axes (administratif, budget, entretien logement, droits et devoirs du locataire, relations avec le voisinage…) – au terme de la période d’accompagnement, solliciter le passage du statut de sous-locataire à celui de locataire du logement occupé.

Fonctionnement : bail de location entre le FAC et le bailleur – contrat de sous-location entre le FAC et le sous-locataire – loyer résiduel payé par le sous-locataire au FAC – factures courantes à la charge du sous-locataire – accompagnement par le biais de visites à domicile régulières –

SOUS-LOCATION  :  concerne des logements du parc social :  location de 25 logements (sur l’agglomération de Chartres)

INTERMÉDIATION LOCATIVE : concerne des logements du parc privé :  location de 13 logements (sur l’ensemble du département.

L’ intermédiation locative s’inscrit dans la politique du « logement d’abord ». Le FAC gère 22 mesures IML réparties entre l’IML Glissement de bail et l’IML Passerelle (Hébergement)

Principe de sous-location:

Servir d’intermédiaire entre le ménage et un propriétaire privé en garantissant le loyer et la bonne utilisation du logement.

Accompagner les ménages dans l’appropriation de leur logement et de leur environnement sur une durée maximum de 18 mois au terme de laquelle le bail glisse.

Public :

Personnes fragilisées par leur parcours locatif, ayant besoin d’un soutien pour atteindre une gestion autonome de leur logement

Secteur géographique: Tout le département d’Eure et Loir.

Des chiffres 2017:

9 mesures dont six ayant débutées en 2016.

2 conventions avec l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat pour encadrer le coût des loyers

3 nouveaux logements captés

4 sorties dont deux glissements de baux et deux relogements dans le parc social

Des perspectives 2018:

Mettre en place la garantie VISALE après le glissement de bail

Continuer à étoffer le réseau de propriétaires afin de proposer l’offre de logements la plus large possible

 

 Accompagnement Social Vers et Dans le Logement

AVDL

Pour : ménages ayant obtenu une attribution de logement par la commission de médiation DALO (Droit au logement opposable) et nécessitant un accompagnement de proximité à l’entrée dans le logement ou sur les 1ers mois suivant l’installation.

Objectifs : garantir un accès au logement dans de bonnes conditions – permettre le maintien dans le logement – accompagner vers l’autonomie budgétaire et sociale –  faciliter l’intégration dans le tissu social et l’apprentissage du statut de locataire – favoriser la connaissance  des droits et devoirs du locataire

Fonctionnement : aide à l’installation dans le logement – accompagnement de 6 mois renouvelable une fois – accompagnement dans les démarches administratives –  aide éducative budgétaire – aide à l’investissement du logement  et de l’environnement – entretiens réguliers au domicile.

Principe :

Mesure d’accompagnement social vers et dans le logement financée par l’Etat.

Le service a repris son activité en juillet 2017, suite à une trêve d’un an faute de financement. Un consensus général autour de la pertinence de ce type d’accompagnement a permis le redémarrage de 12 mesures d’accompagnement dans le département.

Accompagnement de 3 à 9 mois (renouvelable sur décision de la Commission Pédagogique et Sociale du FAC).

Objectifs :

  • Permettre l’accès au logement social dans de bonnes conditions afin de s’y maintenir durablement
  • Repérer les difficultés du ménage et mettre en place les étayages nécessaires.
  • Amener le locataire à une gestion autonome en travaillant sur différents axes (administratif, budget, entretien du logement, droits et devoirs du locataire, relation avec le voisinage …)
  • Accompagner le locataire dans l’appropriation de son logement et de son environnement

Fonctionnement :

Demande d’accompagnement à solliciter lors du recours auprès de la commission de médiation DAHLO.

Accompagnement souple qui débute dès la reconnaissance DAHLO (Accompagnement Vers le Logement) et qui se poursuit dans le logement avec un soutien personnalisé (Accompagnement Dans le Logement).

Chiffres :

13 ménages reconnus prioritaire DAHLO avec préconisation d’une mesure AVDL

9 accompagnements débutés au 2e semestre. 1 mesure annulée (changement de département)

Sorties : 1 fin de mesure pour  non adhésion

Constat : nombre de mesures insuffisant au regard des besoins

Objectifs pour 2018 : renouvellement de l’activité par appel d’offre

 

 

Plan du site